UNE GRANDE AVANCEE POUR LA PROFESSION FORAINE ET ENFIN UN MINISTERE DE TUTELLE

Ce courrier est l’aboutissement de presque 3 ans d’efforts menés à bien par la Fédération des Forains de France.

Ces revendications ont été initiées, le 12 octobre 2020, à l’issue de la mobilisation nationale des entreprises foraines organisée par la Fédération des Forains de France.  Les membres du bureau ont pu s’entretenir le jour même sur leurs revendications avec Alain Griset, alors, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises qui avait entendu l’appel lancé par la profession. . 

Ce premier contact, aura notamment permis que les entreprises foraines puissent intégrer rapidement la catégorie S1 afin de pouvoir bénéficier du fonds de solidarité lors de la pandémie. 

A cette occasion, la Fédération des Forains de France a pu constater que de nombreux codes APE étaient alloués à la profession, et qu’il fallait donc les centraliser dans un seul registre.

A cet effet, un travail conjoint a été entrepris avec le ministère des petites et moyennes entreprises pour la création d’un registre visant à encadrer la profession et simplifier les démarches.

Les efforts se sont également concentrés sur le rattachement à un ministère de tutelle jusque-là inexistant.

C’est ainsi que le rattachement de la profession auprès du Ministère des petites et moyennes entreprises a été enfin actée en présence de Monsieur Jean-Baptiste Lemoyne, ministre du tourisme, des Français de l’étranger, de la Francophonie, et des petites et moyennes entreprises, ainsi que la création nationale d’un registre dédié au 1er janvier 2023. Cette décision est le résultat d’une concertation avec les autres organismes représentatifs de la profession.

Le fruit d’une avancée majeure pour notre profession, ensemble nous poursuivrons nos efforts pour assurer l’avenir des prochaines générations !

Retour haut de page